Travaux de restauration

Avant les restaurations

En 1978, voyant ce patrimoine exceptionnel dans la région, voué à l’abandon et à une destruction complète, quelques habitants d’Havré se groupent et fondent en 1979, une asbl “Les Amis du Château des Ducs d’Havré” : ils vont le sauver du désastre.

Les lieux qu’ils découvrent les plongent dans une désolation totale.

Armés de leur enthousiasme, de leur courage et de modestes moyens techniques, les pionniers déblaient, dégagent. Des collaborateurs bénévoles se joignent à eux. Des camps de vacances sont organisés auxquels participent notamment des étudiants américains logés chez l’habitant. Grâce à des aides publiques et privées, relayées par la mobilisation de tous les acteurs de l’entreprise, les efforts de consolidation et de rénovation se poursuivent.

La tâche est longue et ardue.  Grâce à l’aide de la Région Wallonne, très vite l’asbl engage de la main-d’oeuvre et les travaux peuvent se poursuivre de façon plus intense. 

Restaurations

Quelques photos montrent l’évolution de sa restauration depuis 1979.

Châtelets d’entrée

Les châtelets d’entrée sont restaurés.

Pont d’accès

Le pont d’accès est de nouveau praticable

Salle d’armes

La salle d’armes est dégagée et l’escalier d’honneur réaménagé.

Tour des gardes

Les salles de la tour des gardes sont remises à neuf, ici la salle du rez-de-chaussée.

Sans parler des réfections de la tour des hôtes, de la chapelle, des cuisines, de la chambre des ducs, de la tour d’Enghien,  …

Après 2002

En 2002, un état sanitaire des bâtiments est établi, mettant en évidence les priorités de restaurations.
C’est sur cette base que les travaux de plus grande envergure sont entamés.

Pour ces projets, l’asbl est activement épaulée par :

  • Le Service Public de Wallonie:
    • l’IPW, Institut du Patrimoine Wallon
    • la DGATLP, Direction Générale de l’Aménagement du Territoire, du Logement et du Patrimoine, Div. Du Patrimoinre, Dir. de la Restauration de Namur
  • la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles
  • la Province de Hainaut
  • la Ville de Mons.

En 2005, un premier certificat de patrimoine est accordé pour la pose d’une dalle couvrant la salle d’Armes et l’aile Anne de Lorraine, les travaux sont réalisés en 2005/2006 mais les finitions intérieures ne sont pas encore terminées.

Subventions

Région Wallone :173 830€
Province de Hainaut :35 000€
Ville de mons7 366€
Coût total des travaux : 231 860€

2008

En 2008, les premières réunions de préparation d’un nouveau certificat de patrimoine se tiennent avec pour objectif la restauration de la tour d’Enghien véritable fleuron du site.

En août 2012, un deuxième certificat de patrimoine est accordé portant sur la restauration et la réaffectation de la Tour d’Enghien.  A terme, la tour restaurée est destinée à accueillir une bibliothèque visitable sur demande par le public.  Celle-ci hébergera un Fonds d’ouvrages/archives reçu en legs, le “Fonds Emile Poumon” (historien originaire de la région et qui a rédigé de nombreux ouvrages et articles sur le patrimoine wallon).

Le 23 décembre 2013, le Ministre ayant le Patrimoine dans ses attributions a approuvé, par arrêté ministériel, l’octroi d’un subside pour les travaux de restauration de la tour d’Enghien.

Les travaux visent la restauration des différents niveaux de la tour et de sa toiture.  Il est également prévu de reconstruire la partie effondrée de la tourelle d’escalier (sommet) et du pignon du corps de logis jouxtant la tour.  Des planchers seront reposés à tous les niveaux, les décors intérieurs seront restaurés.  Le chauffage du bâtiment se fera par le sol de chaque niveau et par une pompe à chaleur air-eau. Les tuyauteries et câblages électriques utilisent les cavités existantes (latrines et cheminées) et ne seront pas visibles. De nouveaux châssis seront posés. 

Etant donné le budget limité de l’asbl, les travaux seront réalisés en plusieurs phases.

Phase 1

La 1ère phase a débuté en avril 2014, pour se terminer en décembre 2015: gros œuvre fermé: reconstruction de la partie effondrée de la tourelle d’escalier (sommet) et du pignon du corps de logis jouxtant la tour, rénovation de la toiture du bulbe, menuiseries extérieures.

Participation financière

Service Public de Wallonie80 %
Province de Hainaut
1 %
Ville de Mons1 %
ASBL18 %
Coût total des travaux : 667.240 € HTVA

Phase 2

Le coût total de la phase 2 des travaux de restauration de la tour d’Enghien s’élève à 356.043 HTVA euros dont :

  • 167.588 euros seront financés par le SPW s’ils sont réalisés avant juillet 2020 (date d’expiration du permis)
  •  24.750 euros seront financés sur fonds propres de l’asbl
  • 163.706 euros sont en recherche de mécènes.

Postes en recherche de mécènes

€ HTVA  

Installations électriques : tableaux, mise à la terre, circuits d’alimentation, réseau téléphonique et informatique, appareils d’éclairage, sécurisation59.610
Chauffage : chaudière et accessoires, tuyauteries, vannes et robinetteries, chauffage par le sol44.281
Parachèvement : restauration des décors du 16è siècle du 1er étage, carrelages et dallages28.865
Sols : parquet avec dessin en étoile12.908
Menuiseries intérieures : portes, portes coupe-feu, 1 porte ancienne à restaurer, tablettes de fenêtre, portes en verre2.680
Menuiseries extérieures : volets2.876
Ferronnerie1.696
Sécurité incendie : détection, moyens manuels de lutte contre le feu10.790
TOTAL    163.706 

N.B. : les travaux d’installations électriques et de chauffage sont à exécuter simultanément.

Tour d’Enghien mars 2019 : réparation des sommiers avant la reconstruction des planchers