Un éco-pâturage et un verger au château des ducs d’Havré (Février 2021)

Préparation d’un éco-pâturage (*) en vue de gérer de façon écologique l’espace qui se trouve à l’arrière du château afin de lutter contre la renouée du Japon. Merci à la ville de Mons pour son aide et pour le travail de ses ouvriers. Un magnifique projet environnemental qui nous tenait à coeur afin d’améliorer la qualité environnementale du parc qui entoure le château. Nous accueillerons au printemps des moutons de Soay qui participeront à l’entretien du parc du château.(*) L’éco-pâturage, qui est actuellement en plein essor, a plusieurs avantages :

  • cout souvent moindre par rapport à une gestion mécanique
  • gestion favorisant la biodiversité- attrait éco-touristique
  • très bon bilan énergétique.

Les moutons de Soay

Le programme d’éco-pâturage est un modèle mis en place pour l’entretien, la gestion différenciée et gestion restauratoire de milieux naturels ou semi-naturels. Dans notre cas, nous avons dû trouver un moyen pour lutter contre la renoué du Japon (plante invasive répertoriée par la Région wallonne) qui a envahi toute la partie nord du parc du château. L’éco-pâturage est un moyen écologique de lutter contre cette plante. Pratiquement, des moutons de Soay seront placés dans toute cette zone clôturée, dès le printemps. Ces moutons rustiques et robustes, plus petits que les moutons domestiques, sont originaires de l’archipel de Saint Kilda en Ecosse) sont choisis pour leur intérêt écologique (faible pression sur les sols fragiles, enrichissement du sol sans salissure). Ils remplacent les engins mécaniques, les herbicides et autres produits chimiques interdits dans la gestion des espaces naturels et joue un rôle de “corridor écologique ambulant”. Ces ovins ont un autre avantage: ils font disparaitre la renouée du Japon car ils sont friands des jeunes pousses. Ils les mangent, les plantes s’affaiblissent et elles finissent par disparaitre. C’est pour l’heure la seule solution face à la renouée du japon. Ce projet est réalisé en collaboration avec la ville de Mons et la province de Hainaut, dans le cadre des réaménagements du parc du château afin d’améliorer la qualité environnementale du site.

Le verger : 8 pommier hautes tiges ont été plantés ce jeudi 25 février 2021.